Ce matin, je me suis rencontré devant ma glace. (Hypnose Villefranche)

  • Par zezele2
  • Le 01/11/2017
  • Commentaires (0)

Masque

 

Ce matin, je me suis rencontré devant ma glace.

 

6h30, une brosse à dents dans une main, l'autre à contempler mes cheveux blancs. Un matin, toutes sommes pas très particulier, un matin comme les autres. Sauf qu'aujourd'hui, je me suis vu dans ma glace. Mes yeux grands ouverts, entre émerveillement et désillusion, je me suis regardé regarder mes cheveux blancs dans cette glace, qui n'est que le miroir de moi-même. Jusqu'à aujourd'hui, je ne m'étais jamais arrêté sur cette personne que je vois tous les matins dans cette glace, face à moi. 

Il est là, juste devant moi, à me regarder fixement, me posant tout un tas de questions avec son regard persistant. Ne suis-je pas le même ? Ai-je changé pour qu'il me remarque ? Suis-je si différent ? Je ne crois pas, les cheveux blancs peut-être ou les quelques rides qui séparent mon visage horizontalement et verticalement. L’expérience serait venue perturber mon réveil quotidien, me faisant prendre conscience de mon miroir, de l'homme que je suis. Cet homme d'une quarantaine d'années naviguant entre bien-être et reconnaissance. Cet homme ne sait-il pas perdu, pour se retrouver aujourd'hui face à son miroir. Comment le savoir, si cet homme s'est détourné de son chemin ou s'il est en droite ligne avec son destin. Le miroir aurait-il dû se briser ? Ou bien au contraire, il est resté là, face à lui. Fier d'être ici et maintenant, comme chaque matin devant lui à l'observer. Comment savoir si, à cet instant, le chemin de l'humain qu'il a décidé d’emprunter est le bon. Le bon ou le bien, qu'il a décidé d'apporter avec ses bagages. Son expérience au service des qualités de chacun. Bonifier l'humain, lui donner un sens sera son chemin. Ouvrir les yeux devant le miroir est devenu sa vérité, regarder en face, droit dans les yeux la vie et le gens qui l'entourent. 

La richesse sera dans les échanges, les rencontres et la joie de donner. D'amener de l'amour où il n'y en a pas. D'apporter le deuil où il en a besoin. Entre amour et haine, entre séparation et addiction, sa vie en sera dorénavant et peu importe la forme qu'elle prendra. 

Ce matin, je me suis rencontré devant la glace et je me suis plu comme cela. Changer certainement pas, évoluer avec bonheur évidemment.

Frédéric Eiselé

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×