Consultation philosophique et orientation scolaire. Lyon

  • Par zezele2
  • Le 10/07/2017
  • Commentaires (0)

Enfants

Consultation philosophique et orientation scolaire

Mes ami(e)s,

 

Aujourd'hui, je vais être un peu hors sujet. Je vais vous parler d'école lorsque nous sommes en pleines vacances estivales. Quoi de mieux que les vacances pour faire le point sur l'ancienne année et construire la nouvelle.

Je ne vais pas vous parler d'éducation proprement dit, quoi que, mais surtout de choix d'orientation de vos bambins. Mes rencontres aléatoires m'emmènent à croiser de nombreux parents désorienter sur le choix de "carrière" de leurs enfants. Que le choix se dessine vers les âges de 14-15 ans ou de 17-18 ans, l'option reste difficile à choisir. De plus, dans notre société, où le choix devient illimité.   

Ce choix d'étude, qui devient de plus en plus existentiel. "Ce choix, qui forgera mon avenir". Difficile à l'adolescence de choisir, l'orientation de sa vie future. Cette vie future, qui malgré le modernisme, devient de moins en moins modulable. Liberté ?

Cette liberté qui par la forces des choses, la guerre, avait induit une désinvolture de choix par manque de mains d'œuvre. Un "rien" pouvait devenir directeur d'une usine. De nos jours, la donne n'est plus la même, la demande devient moindre et par cette seconde force des choses, tout rentre dans l'ordre, si je peux parler ainsi.

De cette époque, nous avons conservé, une grande chose et pas des moindres, la possibilité à chacun de faire des études. Cela n'est pas venu dans l'innocence, le besoin de mains d'œuvre qualifié s'est fait sentir avec la forte progression technologique des "100 dernières" (années). Ces études qui ont permis à chacun d'acquérir un métier afin de s'inscrire dans la société. Ces études qui nous amènent à un diplôme. Un diplôme, nous donnant des compétences. Tout cela est fort bien si avec le temps, il n'était pas devenu, un permis de travailler. Pas de permis, pas de travail.

Ce permis faisant foi, le sésame pour l'embauche, il est devenu impératif d'éviter les erreurs de choix qui peuvent devenir un drame social, le burn-out. Ou encore pire le non-choix et là vient la désocialisation, RSA, chômage ou la rue.

Aujourd'hui, je ne vais pas vous proposer de miracle, ni de soin. Je suis ni dieu, ni thérapeute. Je vais juste mettre à votre disposition un moyen afin d'éviter ou au moins de réduire considérablement ses erreurs d'orientations, qui ont un impact considérable sur l'avenir de nos enfants.

Ce moyen s'appelle la consultation philosophique. Une consultation qui se veut tourner vers le futur. Cette rencontre entre un aidé et un aidant va permettre de co-construire un cheminement propre à l'aidé. Une orientation qui lui est propre, une orientation vraie. L'aidant n'imposant rien, s'adaptant à l'aidé, dans un but de l'accompagner dans les méandres de sa construction.

La consultation philosophique n'est pas une fin en soi. Elle est un moyen, un préalable à quelque chose d'autre. Une ouverture libre, un questionnement vraie. Un moyen qui aujourd'hui vous est proposé pour seulement 45€ par séance, afin de donner l'accessibilité au plus grand nombre. 

En attendant, mes ami(e)s, de vous rencontrer ou pas, je vous souhaite de très bonnes vacances. Recevez comme à mes habitudes, toute ma bienveillance.

Frédéric Eiselé

www.eiselebienetre.fr

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×