La différence d'âge est-elle un handicape à l'amour ?

  • Par zezele2
  • Le 12/05/2017
  • Commentaires (0)

Couple

 

"La vie est un sablier qui ce vide" (A.Schopenhauer)

Nous avons tous observé un sablier qui ce vide. Le regard sur ce sablier n'est pas le même quand nous sommes au début de l'écoulement ou à la fin de celui-ci? En quelle mesure, le sable nous paraît couler plus vite sur la fin qu'au début, lorsque physiquement cela est impossible. L'illusion de ne plus avoir le temps nous fait accélérer le temps ? Pourquoi, un adolescent à plus tendance à "glander" qu'un adulte ?  Le temps restant ? 

Le temps restant, est-il un handicape à l'amour ? Plus ou moins il nous reste du sable, ferait-il notre regard sur les objets ? Le vide est-il un handicap ou une expérience ? N'est-ce pas ce vide qui modifie notre regard ? L'amour plutôt sable ou plutôt vide ? Sommes-nous égaux entre homme et femme, avons-nous le même sable ?  Des grandes questions que personne ne souhaite aborder autrement quand comparant Brigitte et Emmanuel. Et pourquoi ne serait-il pas compatible au même titre que le couple Mélania-Donald ? L'amour ne serait-il pas de trouver notre intérêt dans l'autre ? Nos solutions ? 

L'amour respect-il l'ordre naturel ou est-il bien au-dessus ? Et pourquoi faudrait-il respecter cet ordre ? Les filles adolescentes sont naturellement plus intéressées par des jeunes hommes plus vieux quelles. Maturité ?

La maturité ou tout simplement avoir le même regard au même moment ? L'amour ne serait-il pas dans la recherche du même regard. Ce regard qui vient se compléter avec l'utile, les deux regroupés font la compatibilité. L'utile et oui, l'utile. Trouver un mari riche, bêtise ou intelligence ? Trouver nos solutions  n'aurait-elle pas importance, plus d'importance que le regard ?

Pourquoi, ils y en a qui arrivent et pas moi ? Ou c'est que cela a merdé ? Vous voyez que ce n'est pas seulement une question d'âge. En fonction de notre regard et de nos besoins, nous faisons notre amour, le vrai et non pas une pulsion sexuelle, instinctive de reproduction. L'âge physique joue la reproduction, mais quand n'est-il pour l'amour ? Vous savez cette addiction qui fait que nous pouvons nous détacher de l'autre.

Alors, c'est quoi qui empêche la séparation l'utile ou le regard ? Elle est où l'addiction ?

La non-compréhension de l'âge ne serait-elle pas simplement dans le non-conventionnel, l'homme et l'homme, la femme et la femme, le noir et le blanc. Jalousie, frustration, peur ? Nous ne supportons pas les regards différents ? Pourquoi ? Le problème est sociétale, alors ? 

La peur de notre côté obscur, celui que l'on cache aux autres, est-ce celui-là qui nuit à notre bienveillance ? Vous savez le "ça" de S.Freud.

Des lois, des coutumes pour imposer le regard bien et nos besoins ? Burn-out de l'amour ? La crise de la quarantaine ? Ne faut-il pas un peu de liberté ? La dépression n'est-elle pas dans un manque de liberté ? Le choix de ce qui nous est utile, le choix de notre regard n'est-il pas notre "antiburnout" ? 

La liberté de choix parmi les objets est le principe même de la liberté. Les contrôles des objets à dispositions sont nécessaires, mais pas son choix. La différence d'âge doit elle être un choix possible ou pas ?

 

Frédéric Eiselé

www.eiselebienetre.fr

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×