La réponse

  • Par zezele2
  • Le 24/06/2017
  • Commentaires (0)

Voyage en train laubaine le marginal magnifique rencontre amoureuse

 

Consultation philosophique sur la réponse Lyon France

Mes ami(e)s,

Ce petit écrit aujourd'hui, dans un but d'éclaircir une réalité commune de l'être, la réponse. Bien des discussions, des entretiens, des rendez-vous vont être assommés par une attente. Cette attente d'une réponse, d'un retour, qui nous permettra de passer à l'étape, oui vous savez, l'étape suivante.

Cette réponse qui nous plonge dans une attente créée par une promesse intérieure ou extérieure à notre être. Nous plongeons dans une solitude profonde, nous empêchant presque toutes activités secondaires, les rendant complètement obsolètes par ce manque, cette absence. Son importance que nous rendons vitale, la mort nous attend. Pourquoi ma vie est-elle en danger par une simple attente ?

Le vide comblé par cette attente n'est-elle pas à son tour un nouveau vide de créer ? A peine nous bloquons cette spirale, nous sommes aspirés par la seconde, l'attente. Une réponse qui ne vient pas, que nous savons pourquoi, elle n'arrive pas enfin pour nous libérer de cette solitude. Une solitude que nous aimerions tant voir disparaître par cette réponse, bonne ou mauvaise.

Bonne, elle comble un temps ces spirales. Mauvaise, elle nous soulage au moins de cette deuxième spirale, que nous, nous sommes créés par cette espérance.

Bien des réactions de notre vie se font désirer. Jours après jours, nous les souhaitons, mais elles rechignent à venir nous libérer de ce boulet. Ce boulet qui nous pétrifie, nous ralentit, nous empêche totalement d'avancer vers l'avenir. Cet avenir, que nous osons espérer encore meilleur.

Pourquoi créer ce vide, lorsque nous sommes tout à fait en mesure de le combler, par le non- vouloir. Construire des choses, des objets, sans en attendre un retour. La sagesse serait de donner sans attendre. La liberté ? Ne plus plus être attaché à cette espérance. Se décharger de ce baguage d'attente.

Construire son avenir, sans l'attendre. Réaliser sans vouloir, rencontrer sans assembler. Ne plus vivre à la pièce, vivre en fonctionnaire. Produire sans attendre plus qu'aujourd'hui. La vie n'est pas un commerce, même équitable. La vie est un simple cheminement d'action provoquant des réactions ou pas. Ces réponses qui ne sont que les suites de postures et non quelques choses que nous devons recevoir en cadeaux.

Mes ami(e)s, l'objectif est une perspective, mais non un dû. Alors l'atteindre ou pas, n'a pas d'importance. Il nous n'est point promis. La réponse est dans la question, vous connaissez certainement ?

La vie est une création de questions, avec ou sans réponses. La vie est questions-réponses, la vie ne les sépare point. Dans la question, vous possédez déjà votre récompense, celle de la vie. Le jour où il n'y aura plus de questions, il n'y aura plus de vie.

 

Frédéric Eiselé

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×