"Le gai savoir" et les vérités. (hypnose Villefranche sur Saône)

  • Par zezele2
  • Le 04/10/2017
  • Commentaires (0)

Charcot1

 

"Le gai savoir" et les vérités.

 

 

Mes ami(e)s,

 

Avec un peu moins d'élan qu'un présentateur radio, je vais m'engager à disserter avec vous sur l'état d'hypnose. Un terme grandement utilisé, qui sera tantôt infantilisé, tantôt mis sous le couvercle de la science. Et oui, cet état que nous retrouvons quotidiennement au travers de nos activités. Je marche, je mange, je conduis et bien d'autres situations imbriquées dans notre esprit depuis notre tendre enfance, si innocente à son commencement.

Innocence me parlerez-vous aujourd'hui, quand sous couverture de notre recyclage et de notre voiture électrique, nous nous sentons éco-responsable. Quelle belle forme d'hypnose sociale qu'est cette tendance bio-chimique aliénant complètement notre pouvoir décisionnel du bon ou du mauvais. "Running-Man " invétéré, je dois-être pour me munir d'assez de dynamisme post-mortel. Je cours, je cours du réveil au soir. Des chanceux auront un moment de répit dans les bouchons ou dans un retard de train.

On parle de rentrer en hypnose lorsque nous passons la plus grande partie de notre journée dedans et heureusement car si je devais conscientiser tous les faiseurs de gueules du métro, il y a longtemps qu'un python en chanvre serait enroulé autour de mon cou.

Quelle belle supercherie cette hypnose, une sorcellerie supplémentaire, une nouvelle corde à mon arc me dirait-on. Chouette je vais prendre le pouvoir sur les autres. Raté, j'arrive tout juste à avoir le contrôle sur moi-même. Quelle belle rigolade quand j'y pense "dors". Lol, moi qui fait des insomnies répétées. C'est bien un peu fou cette pseudo mise sous contrôle attendant le miracle que nous n'avons pas obtenu à Lourdes l'été dernier. Comme si un Dieu quel qu'il soit pouvait d'un claquement de doigt vous dire d'arrêter de rouler en diesel car ça pollue. Merde! Je suis nul alors.

Non, je me rassure à la quantité d'argent dépensé par les Etats pour vous faire sortir du"pattern"diesel. Je dis bien "vous", car moi je roule en essence. J'ai peut-être un train de retard financier, mais sur ce coup là, je vais en gagner.

Tout ça, pour en venir au fait que l'hypnose est un fait existant prouvé par la SCIENCE. Cette science qui a le pouvoir du vrai et du faux. Nous avons eu de belles imageries, nous prouvant l’existence du facteur hypnose. Heureusement que cette science ne nous a pas encore prouvé l'existence de l'esprit, sinon je me retrouverai d'un seul coup avec une recrudescence de clients. Je m’égare, je m'égare, je m'égare, dormez. Non bien entendu, sinon j'aurai l'air de quoi si je vous hypnotisais en donnant une critique de l'hypnose.

Je vais en finir avec cette hypnose en vous apportant la VERITE. Voilà, je recommence à jouer à l'hypnotiseur ensorceleur. Arrêtons vite cette mascarade car aujourd'hui, la plus grande problématique de l'humanité n'est pas dans cette pseudo-vérité hypno-scientifique. Au regard, de l'actualité nous devons nous atteler à nous préparer psychologiquement et à sortir de ce niveau d'hypnose afin de reprendre un temps soit peu le contrôle de nos émotions. Un contrôle de soi qui ne devra pas être la création d'une nouvelle couverture hypnotique dans le but d’émettre le plus grand déni de notre vie, mais bien de casser le pattern existant.

Et mes ami(es)s, si je peux vous donner un tendre conseil, seule la philosophie pourra un temps soit peu vous éclairer sur vos connaissances. Le moi, le vous, se retrouverons étrillés par cette philosophie de bas étage. Mais cette philosophie s’efforcera de ne pas laisser votre imagination prendre le dessus et émettre des faussetés idéalistes. Deux vérités en valent mieux qu'une, pourrait-on dire. Mais une vérité, la vôtre, serait déjà une belle victoire. Une victoire que je vous souhaite avec toute la légèreté qu'elle apportera à votre existence, par la connaissance du "je".  

Mes ami(e)s, en attendant que vous sortiez de vos états d'hypnose actuel, je vous donne l'adresse où je vous attendrais dorénavant,  "Chez Simone" rue du Gai Savoir à Saint Clair.

 

Frédéric Eiselé

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×