Presse interéssante

Rien, Monsieur le Président

Versdeille

Consultation philosophique Lyon France

Monsieur le Président,

En cette lettre, je vais me permettre de m'adresser à vous Monsieur le Président de La France.

Au cours de ces phrases, je vais me permettre d'aligner de petits mots de rien. Ces petits mots qui vont me disposer à communiquer avec vous dans ma position de croyant et vous de Dieu. Le plébiscite que j'émets aujourd'hui envers votre personne n'est en aucun cas une manière de vous fustiger, mais bien seulement dans un but d'éclaircir une situation bien réelle.

Au cours de ma faible existence, il m'est arrivé bien souvent de ne rien comprendre. Et en ce moment précis, comme une vision, ma compréhension s'éveille de jour en jour. Monsieur le Président, je crois que j'ai une vision et je dois vous la dire. Les riens n'existent pas.

Cela fait plusieurs années, que je me penche sur cette capacité d'être un rien. Et, je peux vous dire qu'à ce petit jeu, je suis le Roi. Mon travail n'est pas terminé et ne se terminera jamais, mais je peux déjà vous assurer que les riens n'existent pas. Les Bouddhistes et de grands philosophes comme Friedrich Nietzsche se sont déjà usés sur le sujet. Le néant, le rien restent des utopies. 

Monsieur le Président, je peux dès aujourd'hui et sans risquer un contre coup scientifique pour désarçonner mon raisonnement, vous dire que le rien en tant que tel, n'est plus un rien dès le moment où il a une existence. Ce rien est obligatoirement un objet, une chose ou un être. Dès lors, il ne peut plus être un rien. 

Un minuscule moustique viendra vous piquer, un simple misérable gravier bruitera vos souliers. Rien que d'y penser, le rien devient une chose, un objet ou un être. La petitesse n'en déduit pas le rien. S'il n'était rien, vous n'y penseriez même pas, car ils n'existeraient pas, les riens.

Merci d'avoir prouvé notre existence aux gens qui réussissent, en parlant de nous. Rien que le fait de reconnaitre notre existence, vous nous en donnez plus d'importance. Et de la case de rien, d'inexistant, nous sommes revenus à la lumière en devenant des choses. Un jour peut-être, nous deviendrons des êtres à part entière ? Là, c'est une autre chose.

En attendant, pour les gens qui réussissent, il y a la moustiquaire et les chaussures à semelles lisses.

Monsieur le Président de la France, espérant avoir éclairci votre savoir, je vous souhaite cette réussite qui vous porte tant à cœur. J'ai la certitude que vous serez gagné avec le temps par la sagesse des sages de notre pays, la France.

Frédéric Eiselé

La réponse

Voyage en train laubaine le marginal magnifique rencontre amoureuse

 

Consultation philosophique sur la réponse Lyon France

Mes ami(e)s,

Ce petit écrit aujourd'hui, dans un but d'éclaircir une réalité commune de l'être, la réponse. Bien des discussions, des entretiens, des rendez-vous vont être assommés par une attente. Cette attente d'une réponse, d'un retour, qui nous permettra de passer à l'étape, oui vous savez, l'étape suivante.

Cette réponse qui nous plonge dans une attente créée par une promesse intérieure ou extérieure à notre être. Nous plongeons dans une solitude profonde, nous empêchant presque toutes activités secondaires, les rendant complètement obsolètes par ce manque, cette absence. Son importance que nous rendons vitale, la mort nous attend. Pourquoi ma vie est-elle en danger par une simple attente ?

Le vide comblé par cette attente n'est-elle pas à son tour un nouveau vide de créer ? A peine nous bloquons cette spirale, nous sommes aspirés par la seconde, l'attente. Une réponse qui ne vient pas, que nous savons pourquoi, elle n'arrive pas enfin pour nous libérer de cette solitude. Une solitude que nous aimerions tant voir disparaître par cette réponse, bonne ou mauvaise.

Bonne, elle comble un temps ces spirales. Mauvaise, elle nous soulage au moins de cette deuxième spirale, que nous, nous sommes créés par cette espérance.

Bien des réactions de notre vie se font désirer. Jours après jours, nous les souhaitons, mais elles rechignent à venir nous libérer de ce boulet. Ce boulet qui nous pétrifie, nous ralentit, nous empêche totalement d'avancer vers l'avenir. Cet avenir, que nous osons espérer encore meilleur.

Pourquoi créer ce vide, lorsque nous sommes tout à fait en mesure de le combler, par le non- vouloir. Construire des choses, des objets, sans en attendre un retour. La sagesse serait de donner sans attendre. La liberté ? Ne plus plus être attaché à cette espérance. Se décharger de ce baguage d'attente.

Construire son avenir, sans l'attendre. Réaliser sans vouloir, rencontrer sans assembler. Ne plus vivre à la pièce, vivre en fonctionnaire. Produire sans attendre plus qu'aujourd'hui. La vie n'est pas un commerce, même équitable. La vie est un simple cheminement d'action provoquant des réactions ou pas. Ces réponses qui ne sont que les suites de postures et non quelques choses que nous devons recevoir en cadeaux.

Mes ami(e)s, l'objectif est une perspective, mais non un dû. Alors l'atteindre ou pas, n'a pas d'importance. Il nous n'est point promis. La réponse est dans la question, vous connaissez certainement ?

La vie est une création de questions, avec ou sans réponses. La vie est questions-réponses, la vie ne les sépare point. Dans la question, vous possédez déjà votre récompense, celle de la vie. Le jour où il n'y aura plus de questions, il n'y aura plus de vie.

 

Frédéric Eiselé

Les 13 réalités de la QVT en entreprise Lyon

Achaine

Les 13 réalités de la QVT en entreprise

Les lois: un employé ne doit dans aucun cas être obligé d'enfreindre d'autres lois pour en effectuer de nouvelles. Que ce soit des lois sociales ou des lois internes à l'entreprise.

Liberté: Tout personnel d'une entreprise doit avoir un sentiment de liberté et de choix. Même si cette liberté veut se trouver restreinte par les règles communes. Ces règles qui doivent être simples afin dans améliorer la compréhension par tout le monde. Ces règles doivent être amenées à l'acceptation de chacun et non à une imposition de force pur et simple. L'éventail de cette liberté de choix ne doit pas être trop importante sous peine de nuire à cette liberté elle-même.

Hiérarchie: Toutes les personnes constituantes d'une entreprise se doit d'avoir un supérieur et des comptes à rendre. Toute entreprise se retrouvant avec des chefs sans devoir d’obéissance se retrouve indéniablement handicapée et malade. Cette hiérarchie doit être comprise par chacun et non imposer pour fonctionner. Ce qui nous rapporte à la liberté. Toutes acceptions de hiérarchie ne doivent en aucun devenir une forme d'esclavage.

La responsabilité: Tout partenaire d'une entreprise doit ressentir un sentiment d'appartenance et d'utilité à la société qui l'emploie. Il doit avoir une part de responsabilité dans l'entreprise, même si elle est moindre. Tout personnel doit avoir à un moment ou un autre la possibilité de commander afin d'assouvir son besoin de responsabilité.

L'équité: Toute loi ou règle d'une entreprise doivent être appliquées avec égalités sur chacun des membres de cette société sous peine d'incompréhension et de non respect de celles-ci. L'entreprise doit également favoriser les courants montant et descendant pour chacun des partenaires de cette société. Toute personne constituante doit avoir la possibilité de monter ou de descendre dans la hiérarchie.

La valorisation: Tout employé d'une entreprise doit se sentir valorisé dans le poste qui l'occupe. Peu importe le poste de travail, chaque poste doit ressentir son importance au sein de l'entreprise. Aucunement un poste doit ressentir son infériorité par apport à un autre.

Sanction: Toute personne au sein d'une entreprise doit avoir la possibilité d'être sanctionné. Toute réprimande doit être équitable. Il ne doit pas y avoir de disproportion de punitions entre étages d'une entreprise. Toute faute doit être sanctionnée afin de permettre à chacun de se corriger. L'impunité est un poison pour une société et l'amène à des dysfonctionnements graves.

Opinion: Le personnel d'une entreprise doit avoir la possibilité de s'exprimer et peu importe le sujet. Cette opinion ne doit en aucun cas amener des sanctions envers l'auteur. Ces opinions doivent être mis en considération par la hiérarchie. Ces opinions doivent être dans le sens montant et descendant. Toute entreprise sans opinion de la part de ses employés risque l'explosion.

La sécurité: Tous les employés d'une société doivent se sentir en sécurité. Ils ne doivent en aucun cas ressentir la possibilité d'exclusion sauf en cas de faute. La société doit être protectrice de ses salariés vis-à-vis du chômage et non sans servir comme instrument de pression.

Risque: Toute personne d'une société doit connaitre le risque. Aucune personne ne doit pas se sentir sans cette position de perdre ou de gagner. Toute personne constituant une entreprise doit garder la réalité du risque d'être sanctionnée en cas de faute. Mais il doit garder également celle d'être honoré.

Possession individuelle: Tout participant au fonctionnement d'une entreprise à besoin d'avoir une possession individuelle. Elle peut être moindre, mais elle doit être présente.

Actionnariat: Tout employé d'une société doit avoir le sentiment d'être actionnaire de l'entreprise qui l'emploie. Elle ne doit en aucun cas être seulement une forme d'actionnariat financier, mais aussi un actionnariat physique.

La vérité: Le fonctionnement d'une entreprise doit impérativement se dérouler dans une franchise la plus totale. Les non-dits gangrène la société et induits le non-respect des règles de fonctionnement. Seul la façon d'apporter la vérité peut-être moduler et seulement dans un but de bienveillance.

 

Frédéric Eiselé

www.eiselebienetre.fr

Macron vu par Rousseau

Macron

Macron vu par Rousseau

 

Faut-il se mettre à la place d'autrui ? Ou faut-il intégrer les réflexions des autres ?

La recherche est un père (une mère) ou un représentant ? Le dialogue n'est-il pas d'avancer pour un ensemble et non foncièrement pour une minorité ou une autre ? Il y a-t-il une singularité collective ?

La raison n'est-elle pas la volonté de puissance de Friedrich Nietzsche ?

L'état n'est-il pas une singularité à part entière ? Le souverain n'est-il pas l'ascendant du peuple ? Besoin de prendre le point de vue de l'autre, de conscientiser le tableau de vie de l'autre ? Pour notre propre intérêt, pour son propre intérêt ?

Le souverain n'est-il pas le chef du contrat social ? L'intérêt n'est-il pas de faire du bon pain pour gagner de l'argent. L'égoïsme n'est-il pas l'honnêteté par rapport à cette fausse bienveillance du savoir ce que tu penses et du savoir ce que tu as besoin ?

Penser à soi n'induirai t-elle pas aux pensées aux autres ? Penser à soi ne supprimerai t-elle pas la focalisation de l'autre et donc la haine de l'autre ? Être soi et l'oubli de l'autre n'apporterai t-elle pas la liberté de l'autre ? 

Se substituer à l'autre est-il le rôle du Président ? La substitution est-elle possible ? Alors, pourquoi le peuple veut se substitue au président ? Il y a-t-il une identité ? Ne sommes nous pas tous en influence du surmoi ? La bienveillance n'est-elle pas simplement l'influence du surmoi ? 

La difficulté du souverain n'est-elle pas de ne pas se mettre à la place d'autrui afin de créer une identité citoyenne et non identitaire et donc minoritaire. Le souverain n'est-il pas le "moi" de l'état et le peuple son "Surmoi" ? Le bien-être n'est-il pas dans la grandeur du "Moi" ?

La raison ne serai t-elle pas dans l'égoïsme de l'état et donc du souverain ? Le populisme n'est-il pas une augmentation du "Surmoi" et donc de donner la responsabilité de soi à autrui ? L'égoïsme est-il forcément le "Mal" dans la mesure qu'il est dans le bien de l'être ? Le bien de l'être n'induit-il pas le bien avec autrui ? 

La nature humaine n'est-elle pas dans la volonté de puissance et non dans l'instinct et la barbarie. Le "Surhomme" intègre les problématiques sans se substituer. Puissance n'est pas écrasement. La peur d'être soi-même est la faiblesse et donc le rejet de la faute sur autrui. Vouloir être soi n'est-elle pas la force de l'état et donc du souverain ? Le populisme n'est-il pas faiblesse dans sa puissance du "Surmoi" ? L'abondance du "Surmoi" n'apporte t-il pas l'affaiblissement de soi et donc la haine d'autrui ? 

"Nul ne peut être heureux s'il ne jouit pas de sa propre estime ; si la véritable jouissance de l'âme est dans la contemplation du beau, comment le méchant peut-il l'aimer dans autrui, sans être forcé de se haïr lui-même ? "(J.J Rousseau)

Un état malade est un peuple malade. Un peuple malade n'induit pas forcément un état malade. Faire que l'état et le souverain soit en bonne santé donne la possibilité au peuple de pouvoir l'être aussi et non le contraire. Le "Moi" de l'état est comme celui de notre être, il se doit être le plus fort entre le "Ça" et le Surmoi" sous peine d'être dans une perpétuelle psychose.

Être puissant n'apporte pas forcément l'écrasement, c'est le vouloir être autrui et ne pas pouvoir qui apporte haine et violence. Dans cette mesure, l'état ne doit en aucun cas avoir cette posture et être soi par soi.

"L'aveugle insensé qui voulait voir autrement"(C.Serrière). La tâche aujourd'hui de notre état et de notre nouveau Président va t-être de redonner une vue et une identité à son peuple qui depuis des décennies la recherche dans l'autrement. Cette identité du "Moi" qui fait qu'un état est entrainant et non écrasant par sa puissance.

 

 

F.Eiselé

www.eiselebienetre.fr

1984 nous voilà...........................

1984b

 

1984 nous voilà...........................

 

C’était une journée d’avril froide et claire. Les horloges sonnaient treize heures. Winston Smith, le menton rentré dans le cou, s’efforçait d’éviter le vent mauvais. Il passa rapidement la porte vitrée du bloc des «Maisons de la Victoire», pas assez rapidement ce pendant pour empêcher que s’engouffre en même temps que lui un tourbillon de poussière et de sable.

1984, 32 ans. 32 ans que la date est passé. 32 Ans que Winston Smith est derrière son télécran. 32 ans que sans un soupçon de pensée il construit jour après jour "BIG BROTHER".

Muni de son gilet jaune et de sa cigarette électronique Winston Smith se dirige avec aucunes pensées vers son travail. De jour en jour, il construit cette machine, "BIG BROTHER". "BIG BROTHER" qui est Winston, Winston est "BIG BROTHER".

Winston mange BIO, car pour lui une bonne alimentation est naturelle. Le naturel produit par l'homme.

Winston à un iPhone, car pour lui la communication c'est important, il se doit de rester connecté. Mais avec qui ?

Winston est électrique, car pour lui l'écologie c'est important et il doit protéger sa planète par le nucléaire.

Winston n'aime pas les étranges, les gens d'ailleurs, les gens sans pays. Lui son pays c'est l' Océania maître du monde.

Winston est un homme de bien, il donne chaque année 20 € au Téléthon.

Winston aime le Dalaï Lama. Winston aime Dieu. Winston aime penser à rêver ou à rêver à penser.

Winston fume électronique, Winston boit du Beaujolais, Winston mange du foie gras, Winston est "carpe diem".

Winston est libre de croire qu'il est. Winston est fraternel de lui. Winston est égal à lui-même. Winston est le "BIG BROTHER", Winston est son propre lui.

Winston se sent mieux à l'approche de Noël, enfin une année qui se termine pour en commencer une meilleur. Une année remplie d'altruisme.

2017, 69 ans après Georges Orwell, Winston est devenu "FACEBROTHER".

"O Zarathoustra, dirent alors les animaux, pour ceux qui pensent comme nous, ce sont les choses elles-mêmes qui dansent : tout vient et se tend la main, et rit, et s'enfuit — et revient. :Tout va, tout revient, la roue de l'existence tourne éternellement. Tout meurt, tout refleurit, le cycle de l'existence se poursuit éternellement. :Tout se brise, tout s'assemble à nouveau ; éternellement se bâtit la même maison de l'être. Tout se sépare, tout se salue de nouveau ; l'anneau de l'existence se reste éternellement fidèle à lui-même" (F.Nietzsche, Ainsi parla Zarathoustra).

Winston est aujourd'hui un déraciné, un homme qui se cherche dans les méandres des réseaux. Winston est en "burn out".

Winston à force de comprendre, finit par ne plus rien comprendre. Winston Smith veut redevenir Homer Simpson. La vie ne se résume t-elle pas à la vie d'Homer. A rien attendre de plus qu'une bonne "Duff".

Winston dit moi : "on va où maintenant ? "

Ainsi parlait Zarathoustra.

 

F.Eiselé

Pourquoi infantiliser le bien-être en entreprise ? (Lyon)

On parle beaucoup de bienveillance, mais savons nous vraiment qu'est la bienveillance?

Bien

On parle beaucoup de bienveillance, mais savons nous vraiment qu'est la bienveillance?

 

"Une affection qui vous porte à désirer le bonheur de notre prochain" (F.Hutcheson)

Mes ami(e)s, pour désirer le bonheur d'autrui, il faut d'abord connaître la vision du bonheur de l'autre.  

La bienveillance est de prendre place dans autrui pour comprendre sa position, mais ce n'est pas prendre sa place. La bienveillance ce n'est pas devenir "Moi" dans autrui. La bienveillance n'impose pas de prendre le "Je" pour l'ensemble, mais bien de laisser place au "Moi" et au "Soi" de chacun.

La bienveillance n'est pas gentillesse, mais bien compréhension de l'autre pour mieux en faire un allier ou tout au moins un bon ennemi. La bienveillance n'est pas dictature de celle-ci, mais bien philosophie du regard d'autrui vers autrui. Apprendre à regarder et à remettre en question est la bienveillance.

La bienveillance c'est se rapprocher du "Ce que tu ne souhaites pas pour toi, ne l'étends pas aux autres. " (Q.Zhongni, Confucius). La bienveillance c'est prendre le regard de l'autre afin de pouvoir adapter sa force à la sienne. D'adapter "Je" à "il" dans un but d'économiser ses forces.

La bienveillance n'est pas "bisounours", mais une des plus grandes forces qu'il soit. Observation de soi et de l'autre nous aide à trouver le visage du meilleur chemin à suivre. 

Un grand chef est bienveillant, un bon père est bienveillant. Ils peuvent-être dur, mais toujours avec le regard de l'enfant. L'enfant qui retournera respect et bien-être. L'enfant qui retrouvera malgré les injustices, vision de lui-même à travers son père.

Je ne veux en aucun cas que mes enfants grandissent dans l'égocentrisme ou dans l'altruisme, mais bien dans un monde de vraie bienveillance. Une bienveillance de femmes et d'hommes qui seront regarder autrement qu'à travers leurs "iPhones". Qui seront prendre le regard, afin dans déduire l'attente et rendre les statistiques et les algorithmes à notre cerveau.

Maintenant à vous de laisser venir la force ou la peur.

Merci encore de cette patience en ses textes et de cette sollicitude de lecture qui vous sont si chères.

En attendant, mes ami(e)s je vous donne toute la bienveillance que je peux vous apporter.  

Frédéric Eiselé

www.eiselebienetre.fr 

 

Management bienveillant ou family entreprise?

Management ou family?

 

Avant toutes choses, il sera préférable d'éloigner les âmes sensibles. 

 

Ne pensez-vous pas que notre management a du plomb dans l'aile ?

Des hommes et des femmes, comme eux partent tous les jours défendre les intérêts de la France. Un travail 24h/24h et 7j/7j. Ils savent à peine où ils mettent les pieds et par qui ils vont être manger. Ils ne sont même pas sûr d'avoir un billet retour.

Pensez-vous vraiment que leurs encadrements adoptent un management empathique ?

Pensez-vous vraiment que leurs environnements de travail sont au top ?

Pensez-vous que leurs salaires sont les meilleurs du marché vu les conditions ?

A ses hommes et ses femmes ont leurs faits juste ressentir qu'ils font partie d'une famille

La famille de l'armée avec qui ils ont un lien et une loyauté. Une vraie famille avec ses bonnes choses et ses mauvaises choses. Avec ses mots et avec ses maux.

Une famille, de loin parfaite, mais une famille. 

Avec des chefs pas toujours exemplaires, comme peuvent l'être des pères, mais des vrais chefs avec responsabilités et honneurs. Des chefs donnant le meilleur d'eux-mêmes dans des conditions de vie ou de mort. Des chefs qui peuvent être dur, mais sachant apporter la bienveillance le cas échéant.

Des chefs qui ne jouent pas avec les chiffres de la bourse, mais avec la vie des femmes et des hommes.

Des hommes et femmes qui ne vont pas être licenciés, mais mourir.

Le premier besoin de l'humain est de se sentir entouré et encadré. Bien sûr venant le besoin de se nourrir, de se reproduire, de confort, ...... .

Un enfant préférera les bras d'une mère attentionnée, que les bras d'une mère nourricière.

Nous nous mordons la queue avec notre empathie d'égocentrique, notre fausse bienveillance, notre ergonomie.

Il vaut mieux dormir sur la paille avec une femme qui nous aime.

Nous perdons toutes valeurs de famille dans notre société moderne par vie facile. Nous nous faisons égocentrique. Et la bataille de l'égo générationnel X.Y.Z n'est pas près de se terminer.

Alors avant de parler de leader, de manager dans nos entreprises, c'est bien de famille qu'il va falloir parler. Et dans une famille il y a un chef de famille, qui est à la fois manager, leader et responsable.

La modernité est fort louable, mais ne peut se faire qu'avec "retro-vision".

Le passé est intuition est vision pour le futur 

Les femmes ne peuvent devenir des êtres égaux ou supérieurs à l'homme, qu'à la somme de garder ses atouts du passé et non en les reniant. 

La famille est notre passé. Ne la renions pas, l'humain malgré son égocentrisme naturel de survie en est attaché et c'est cela qu'il le fait homme.

Le challenge moderne n'est pas de parler de leader, de manager pour les aficionados de la langue de Shakespeare, mais bien de family entreprise.  

 

Frédéric Eiselé

La résilience de la numérisation

Resilience numérique Lyon 3 Villefranche sur Saône

 

 Quelle belle histoire cette numérisation. Quelle affaire, cette transformation digitale.

Souvenez-vous les années 80, le passage à l’informatique. Quel accouchement douloureux, le petit a eu du mal à naître.  Malgré les contractions le col de l’utérus a eu du mal à s’ouvrir, on est passé à deux doigts de la césarienne.

L’accouchement a quand même eu lieu, pas sans douleur, ni réticence, mais il a eu lieu.

Une belle naissance.

Souvenez-vous le nombre de personne resté sur le quai par refus de prendre le train de l’informatisation.

Mort ou vivre va-t-on me dire ? Mais faut-il laisser nos camarades de combat mourir parce qu’ils n’ont pas compris le sens de la bataille qui se jouait.

Militairement ce n’est pas possible, alors pourquoi le fait-on dans le civile.

On est une famille et une famille cela se tient les coudes. Alors quand on me parle de team building cela me laisse perplexe. A quoi cela sert ?

Notre bébé informatique aujourd’hui a bien grandi et c’est à son tour d’enfanter.

La numérisation.

Un beau bébé bien à l’image de son papa. Qui provoque des peurs et bien de réticence à son tour.

La peur du changement ? De la Transformation ?

C’est instinctif, c’est humain, la peur du changement.

Alors pourquoi dramatiser encore plus se changement, pour le retarder ?   

C’est trop tard le bébé est là et il faut maintenant l’assumer en s’en occupant,  en le balisant, en l’éduquant et en le sécurisant.  

Pour cela nous aurons besoin de tout le monde même des plus réticents qui apporteront peut-être bien plus par leurs expériences que les pros numérisation.

On ne peut cette fois-ci laisser personne sur le quai. Tout le monde prend le train de la numérisation, même si pour certain il faudra plus de temps et un coaching afin de bien comprendre l’enjeu de cette nouvelle bataille qu’est la transformation numérique.

Alors vous êtes prêt pour cette bataille ? Ou avez-vous besoin d’aide ?

 

Frédéric Eiselé www.eiselebienetre.fr

Jouez notre rôle comme il faut. (Villefranche sur Saone-Lyon 3)

Jouez notre rôle Hypnose Coaching Lyon 3

 

Perte de conscience? Augmentation de l'inconscience pour simplicité de vie. Où est cette résilience tant présenter, venter par notre psychologie. Comment lutter contre le "bouquetmissage" de notre vie. Sortir de cette spirale infernale de culpabilisations externes.

  “La plupart de nos occupations sont comiques. Il faut jouer notre rôle comme il faut, mais comme le rôle d’un personnage emprunté” (M.de Montaigne)

Allons-nous rester dans cette inconscience "Simpsonienne" où nous diriger vers la conscientisation de notre être comme nous dirait  Spinoza.  Prendre la vision intérieur de nous à nous afin de responsabiliser notre nous, notre moi et notre soi.

  “Est dite libre la chose qui existe par la seule nécessité de sa nature et se détermine par elle-même à agir”(B.Spinoza)

Augmentation de conscience spirituelle et réel de notre vision propre, de notre psyché et de notre corps.

“Quand bien nous pourrions être savants du savoir d’autrui, au moins sages ne pouvons-nous être que de notre propre sagesse”(M de Montaigne)

La voix qui nous parle, les voix qui nous parlent anges et démons se comprennent, s'apprivoisent, se tolèrent et se tempèrent. Aujourd'hui tout avancement personnel et professionnel passent par cette état. Ouverture de notre âme afin de reprendre le sens de notre propre cheminement au sein de cette société afin de la tolérer, l'apprivoiser, la respecter et surtout pouvoir s'adapter à elle.

“Être profond et sembler profond. — Celui qui se sait profond s’efforce d’être clair ; celui qui voudrait sembler profond à la foule s’efforce d’être obscur”(F.Nietzsche)

Soyez vrai avec vous même, connaissance de soi par soi et moins par autrui. La clarté de votre être apportera toutes substances nécessaires à votre pérennité. 

"Que la force soit avec vous" (M.Yoda)

 

F.Eiselé

www.eiselebienetre.fr

Présentation de la ville de Villefranche Beaujolais Saône

Villefranche sur Saône Hypnose Coaching

 

Présentation de la Ville de Villefranche sur Saône

 

Villefranche longtemps bras avancé de Beaujeu sa constituante principale. Bras de Saône du Beaujolais dont elle garde son côté hypnotique de son raisin fermenté. Péage et garde-fou, Villefranche a su éviter les grandes batailles  ce qui lui a permis de prospérer. Enfant de Beaujeu, Villefranche finit par hypnotiser sa mère par sa grandeur et prendre la relève de celui-ci en devenant à son tour la capitale du Beaujolais.

Villefranche Beaujolais Saône succombant à l’industrialisation du 19ème siècle devient une des villes les plus importantes des bords de Saône alliant le commerce de la toile, l’industrialisation et bien sur ses vignobles. 

De nos jours Villefranche sur Saône ayant reçu les massages du temps s’assouplit de ces origines médiévales afin de devenir la plus grande ville de la nouvelle circonscription du Rhône sans perdre son identité Beaujolaise qui fait sa richesse.   

 

Frédéric Eiselé.      

La question du profil atypique pour les entreprises. (Villefranche sur Saone-Lyon 3)

Big data

 

Atypique (définition du Larousse web) : se dit d'un tissu, d'une tumeur qui diffère du type normal.

Atypique=artiste

Artiste (définition du Larousse web) :

  • Personne qui exerce professionnellement un des beaux-arts ou, à un niveau supérieur à celui de l'artisanat, un des arts appliqués.
  • Vieux. Personne dont le mode de vie s'écarte délibérément de celui de la bourgeoisie ; non-conformiste, marginal.
  • Personne qui a le sens de la beauté et est capable de créer une œuvre d'art : Une sensibilité d'artiste.
  • Personne qui interprète des œuvres théâtrales, cinématographiques, musicales ou chorégraphiques : Artiste dramatique.
  • Personne qui fait quelque chose avec beaucoup d'habileté, selon les règles de l'art : Travail d'artiste.
  • Familier. Bon à rien, fantaisiste.

 

L'atypique (l'artiste) fascine et fait peur à la fois comme quelque chose que nous comprenons pas. Réactions divergentes, visions divergentes de quoi finir sur un bûcher. L'atypique est un rêveur, un créateur perpétuel, un inventeur, un fantaisiste, un fou pour certain. Un fou que nous aimerions bien être mais que nous puissions car la folie nous fait peur, nous ne la comprenons pas car elle n'est pas nous, elle ne nous ressemble pas mais elle nous ressemble tant.

Cette folie que peu d'entreprise sont prêtes à accueillir en leur sein. Leur sein pour nourrir des bons à rien, des fantaisistes fonctionnant en mode aléatoire. Une toupie tournante, incontrôlable,  qui si on essais de la contrôler s'arrête brusquement.

Rien de mieux que cette publicité de Wilkinson qui nous prouve bien que si vous voulez être embaucher rien de mieux que de ressembler à votre recruteur. Alors êtes vous des recruteurs atypiques? Et si vous étiez des atypiques, il n'y aurait pas tant de postes sur Linkedin parlant de "l'atypisme".

"Atypisme"=avenir

A l'air de la robotisation et de la mondialisation doit-on encore parler d'atypique et d'originalité? Une simple divergence religieuse, vestimentaire n'est déjà pas toléré alors quoi dire des atypiques athées.

No future!

Le 21 ème siècle retour vers le passé, création zéro? La robotisation serait-elle déjà en marche et serait-elle pas la robotisation de l'humain voir le clonage insipide de celui-ci? 

Alors allez-vous ouvrir les portes de vos entreprises à des profiles atypiques, des personnes ayant des parcours chaotiques, faire confiance à des moins diplômés voir sans diplômes pour des postes supérieurs, faire rentrer des philosophes, mettre des femmes à des postes inconcevables, des handicapés, des personnes qui ne devraient pas être là mais dont vous avez aperçu ce petit grain de folie qui va faire bouger votre entreprise vers le futur. 

Vous avez certainement déjà raté Léonard De Vinci en refusant "l'atypisme" par peur de l'inconnu. Il va falloir véritablement changer pour faire de l'avenir du Big Data un avenir nouveau et ressortir de notre décadence actuelle. Car la crise actuelle n'est qu'une décadence de notre monde moderne.   

Frédéric Eiselé

www.eiselebienetre.fr

RH-HSE: Homme machine et son bien-être. (Villefranche sur Saone-Lyon 3)

Aaag

 

L'homme existant d'aujourd'hui à du mal à passer à l'acte au niveau de son bien-être. La notion actuel du bien-être de l'individu est l'entreprise. Sa participation à ce bien-être n'est pas naturelle d'où cette demande constante de rémunération lors de formation en entreprise pour son bien-être. 

La notion d'outil qu'est le salarié d'une entreprise n'est pas instauré dans l'esprit de chacun.  On entretient ses outils de travail sans inclure l'homme dans ses outils lorsqu'il est l'outil maitre. La difficulté aujourd'hui des services RH et HSE sont de faire prendre conscience à leur direction ainsi qu'aux salariés de leur société la position d'outil de l'homme.

Etre l'outil de son entreprise 

Avec expérience sur le terrain à travers de différentes industries la meilleur solution qui en est ressortie est l'introduction de cette notion d'outil au travers d'ateliers lors des journées ou semaine sécurité.

Semaine ou journée du bien-être en entreprise?

La sécurité ne serait-elle pas du bien-être? Pourquoi cette journée ne changerait-elle pas de nom? Pourquoi ne pas induire le bien-être de la personne dans cette belle journée.

L'entretien de ce merveilleux outil qu'est l'homme.

De nos jours on répare de mieux en mieux la machine qu'est le corps humain. On sécurise, on protège, on organise, on répare..................mais où est l'entretien? 

Pour faire le moindre sport, on s'échauffe, on s'étire, on se renforce musculairement, voir même on se prépare mentalement. 

Problème de mentalité?

On me dira problème d'argent où de temps. Quel beau déni de la part de cette machine qu'est l'homme qui pense effectuer l'activité principale de sa vie le travail sans aucune préparation et aucun entretien. On casse on répare est la solution. Bien piètre réalité de ne pas entretenir, de ne pas faire chauffer sa voiture, juste rouler et réparer. Inconcevable trop cher une voiture!    

Où est la valeur de l'homme?

Faut-il qu'il devienne bien de consommation? Mais ne l'est-il pas déjà? Où est le problème? Les réparations de la machine humaine sont en partie remboursées, la voiture non. Le problème est bien ailleurs, sa valeur, son prix qui est tellement inestimable qu'elle n'en a pas, un bien invendable. On revend ses capacités, sa beauté, son influence mais aucunement son bien-être ou sa santé.     

Redonner une valeur marchande au bien-être et à la santé de l'humain.

Le rôle de l'entreprise? Donner de la valeur à l'humain en tant que telle. Achèteriez-vous une voiture mal entretenu? Alors pourquoi le faire avec la machine humaine? Une machine bien entretenue à de la valeur, une machine mal entretenue a bien moindre valeur.

Entretenez vos machines humaine!

Mettre en avant la qualité et l'entretien de ses machines afin de redonner une valeur à l'humain en tant que telle. On ne peut vouloir de cette machine sans la suivre et l'entretenir physiquement et mentalement. La performance et la rentabilité de cette machine et encore plus dans ces temps de crises passent par un accompagnement global de cette machine qu'est l'homme.

Globalité

Reprise en main de l'humanité salarial par l'entreprise. Avoir le courage de reprendre le contrôle de ses employés dans leur globalité afin de leur apporter le bien-être nécessaire à leurs vies afin de leur permettre d'être les plus performant au sein de vos entreprises. 

Reprise en main perte de liberté?     

Croyez-vous donc de reprendre en main vos enfants c'est leur privée de liberté? Risque de conflit me dira t'on? Déjà trop de conflit sociaux pour en rajouter un. Mais n'est-il pas plus beau conflit qu'un conflit autour du bien-être de chacun.

Difficile de reprendre la main après l'avoir perdu. Mais cela ne vaut-il pas le coup même si le chemin sera semé d'embuches et sans finalité. Commençons ensemble par le commencement, le début de la reprise car pas de reprise économique sans reprise humaine. Commençons cette histoire par inductions et douceur à travers ses fameuses journées sécurités.

Il était une fois la reprise humaine......  

 

Frédéric Eiselé

www.eiselebienetre.fr

Musiciens "Entre bonheur et haine" (Villefranche sur Saone -Lyon 3)

L' art de la musique est la conjonction entre le bonheur et la haine. Une subjuguante mélodie entraine le musicien de jours en jours vers la perfection, l'excellence. Depuis le commencement tiré par une volonté inexplicable l'artiste est attiré vers le perfectionnement ultime afin de produire le meilleur de lui-même voir même plus.
Même plus là est là peut-être l'excellence mais l'épuisement ultime voir la fin du chemin si le musicien ne pense à subvenir à aider son corps et son mental à atteindre cette excellence. Produire du bonheur n'explique pas de produire de la haine. Son corps reçoit ce bonheur qui le contente ainsi que cette haine, mais trop de haine sans aide cela l'anéanti.
La performance me dit-on vaut bien quelques sacrifices? Mais pas de la haine. Trop de demande sans aide finissent par produire de la haine de son corps. Epuisement physique et mental.
Il demande du soutient, il crie de douleurs, il vous appelle et vous ne l'entendez pas, vous le poussez encore et encore sans lui permettre la moindre relaxation. N'est ce pas de la haine de soi que de ne pas entendre ses cris?
Le corps à besoin d'écoute pour atteindre le nirvana de la musique et cette écoute ce transforme en donner de l'amour à celui-ci.

Pour donner de l'amour il faut en recevoir.

Ce beau instrument, le corps ne vaut-il pas moins de haine et plus d'amour?

Frédéric Eiselé
Coach en développement et performance individuelle
Praticien en hypnose et massage b.e

 

Aaaa prot

Créer une bonne cohésion de groupe par l'égoïsme. (Villefranche sur Saone-Lyon 3)

Aaaz

 

Tendance actuel oblige nous parlons beaucoup de cohésion de groupe au sein d'une entreprise. Petit problème de commencement  l'homme et la femme sont des animaux égoïstes par leur nature, c'est une question de survie. 

D'un point de vue de logique et pragmatique cela n'a rien de dérangeant de penser en premier lieu à soi car si vous n’êtes pas dans de bonnes factures comment pourriez-vous être utile à autrui. D'un autre point de vue rien ne vous oblige à détruire autrui pour arriver à vos fin.

Fin n'est possible si désirs de survie raisonnables, sinon il y aura obligation de destruction.

Cohésion de groupe ne s'apprend pas! On peut apprendre à travailler ensemble certes mais la cohésion soit elle est forcée soit elle est naturelle. Pour qu'il y est cohésion il faut que tout les acteurs du groupe soit utile à celui-ci et complémentaire. Comme vous pouvez le remarquer au sein d'un couple, un couple complémentaire fonctionne beaucoup mieux que son opposé. 

Pour qu'il est cohésion, il faut qu'il est hiérarchie. Pas de cohésion sans hiérarchie, mais cela ne doit pas en découler une dictature même si cela peut-être plus simple pour certain. Qui dit hiérarchie dit respect des partenaires et des règles. Une écoute et une discussion permanente de tout les acteurs est indispensable même si la décision finale doit-être une mono-décision. 

Une cohésion de groupe n'est ni innée ni du domaine de l'apprentissage. La cohésion de groupe advient d'une bonne constitution du groupe et d'un travail individuel performant pour pouvoir être le plus utile à celui-ci. Travailler d'abords sur l'individuel afin de constituer un groupe de qualité. La survie de chacun sera bénéfique à la survie du groupe.

"Si vous n’êtes utile, personne vient vers vous".

Un développement et une connaissance de soi est indispensable dans la création d'un groupe. Si vous faites un déni de votre caractère ou(et) de vos capacités vous mettez le groupe en échec par la jalousie et la frustrations et il en est de même si vous surjouez vos capacités vous mettez le groupe en difficulté par vos incompétences.

Bon développement et bonne connaissance de soi=performance      

Maintenant à vous de créer une bonne cohésion en étant un acteur de qualité de celle-ci.   

Frédéric Eiselé

www.eiselebienetre.fr

Le corps"la magie de l'outil" (hypnose coach Villefranche sur Saône-Lyon 3)

A outil

 

Dans le conteste actuel où nous travaillons nos techniques et nos outils. L’outil qui nous est personnel et principal n'est-il pas notre corps? N'est-il pas important dans la recherche du bien en soi d'entretenir son corps et son mental? Connaissance et perfectionnement de cette outil n'est-il pas priorité? Dans cette perspective d'avancement ne faut-il pas pousser cette connaissance et ce perfectionnant dans ses retranchements afin de réduire cette ignorance qui nous est sienne?  

Développement et perfectionnement nous amène t-il pas à nous produire des entretiens dans le sens d'aider cette outil à progresser? Magie de cette outil, amélioration permanente de lui-même par lui-même. Par lui-même ne dispense pas de s'apporter aide par autrui. Amélioration ne se disperse pas d'entretien, sans entretien pas d'amélioration.

Esprit et corps sont un global qui demande attention et ménagement pour suivre cette belle route vers la liberté. Liberté de connaitre et de perfectionner son outil par soi-même vers soi-même. Egoïsme de performance personnel apporte beaucoup de bonnes choses aux autres. Bienveillance et humanité en vers soi ne peut qu'aider à donner de la bienveillance à autrui.

De jour en jour l'amélioration de soi est la ligne de direction vers la sagesse de soi envers soi. Le soi amélioré n'est-il pas la meilleur façon d'apporter de l'aide à notre perception du bon et du mauvais pour soi et nos proches?  

Frédéric Eiselé

"Burn-out" et les bons mensonges.....(coach-hypnose Villefranche sur Saone-Lyon 3)

Mensonge

 

Il fait un jour ou l'homme et la femme s'arrêtèrent de mentir ............................. . Une utopie bien évidement car le mensonge à bonne escient peut-être bienfaisant et fort utile afin de ne pas blessé inutilement autrui. 

Le mensonge est-il vraiment applicable à soi-même? Ceci ne devient-il pas un dénie? Et bien à contre courant de la chose et de la pensée immédiate le dénie et le mensonge à soi-même peut-être bénéfique. Votre cerveau lui-même sans votre autorisation, à votre insu se permet de temps à autre un petit mensonge. Et oui il ne vous dit pas tout.

Sans un petit mensonge de temps à autre la vie serait-elle bien triste. Il faudrait se dire la vérité tous les matin devant la glace. "Tu es vraiment moche ma chère, tu as un gros c... et j'en passe des meilleurs. Etre conscient de ses capacités ne veux pas dire ne pas se mentir un peu afin de mieux s'aimer. Un petit mensonge afin d'embellir  la chose est ce bien grave docteur? Un petit dénie de certaines souffrances est si grave? Comment mesdames arriveraient-elles donc à repartir dans l'aventure de l'accouchement sans un petit dénie? Comment oserions-nous repartir à chaque chute sans un petit mensonge à soi-même? "Ne t'inquiètes pas cette fois-ci cela va bien se passer et sans douleur".

Vous allez me dire on nous dit de ne pas faire de dénie et puis maintenant on nous dit d'en faire. Là est la difficulté et l'utilité de bien se connaitre afin de faire de "bons mensonges". Considérer vous comme votre partenaire et sachez vous mentir à bonne escient. Inconsciemment nous le savons, mais consciemment un petit mensonge ne fait pas de mal s'il est bien approprié et utilisé pour le bien de la personne, afin d'éviter d'enfoncer le clou inexorablement. 

On dira que les menteurs sont des mauvaises personnes. Mais comme disait Boris Vian à St Pierre: " Si vous flanquez les ivrognes à la porte y doit pas vous rester beaucoup de monde". Alors soyez en sur ce n'est pas le mensonge qui est mauvais mais l'utilité que nous en faisons d'où le bon et le mauvais mensonge.

Alors après la connaissance de soi et le "connais toi toi même" de Socrate voilà le "mens toi à toi même".    

N.B sur le mensonge en général: La vérité est toujours à dire, mais non au sens où l’on applique une règle de logique froide et inhumaine. La vérité est à dévoiler, éventuellement toute, mais cela peut prendre du temps en fonction des circonstances, l’essentiel étant le respect de l’humanité, en la personne d’autrui comme en la mienne.   

Frédéric Eiselé

   

"Burn-out" apprendre à se connaître pour l'éviter (coach-hypnose Villefranche sur Saone-Lyon 3)

Quarantaine

 

Aujourd'hui "LE BURN-OUT" comment est-il venu jusqu'à nous. Il n'est pas venu jusqu'à nous, il a toujours été là en latence. Le"burn-out" est une forme de névrose qui ronge petit à petit jusqu'au craquement final la dépression, les crises d'hystérie, le suicide, l’alcoolisme-drogue, le divorce ou le licenciement.

Cette forme de névrose qu'est le burn-out est existentielle par un principal vecteur "le mauvais choix" de carrière ou de vie pousser par la famille, la société ou par pulsions sexuelle ou pas à faire des choix qui ne correspondent aucunement à notre caractère.

Pousser par notre volonté de vie tout cela se passe d'année en année jusqu'au moment ou cette volonté de vie s'amoindrit. Vous connaissez certainement la crise de la quarantaine et bien c'est un"burn-out". Dépression, remise en question, doute, fatigue, plus de motivation, envie de changer, d'aller voir ailleurs,... .

Vous attendez quoi pour communiquer avec votre femme, votre patron, votre famille même s'ils ne sont pas très réceptif. Vaut-il mieux attendre le craquement ?  Où prendre votre courage pour dire ce qu'il ne va pas et entamer les changements nécessaires afin de corriger le tire en douceur et ne blessé personne et en premier lieux VOUS.

Maintenant vient le moment du coming out et pour cela il vous faut vous connaitre vraiment ce que vous êtes psychiquement et physiquement. Quelles sont vos correspondances caractérielles personnelles et professionnelles. Pour ne par faire de dénie de votre personnalité faites vous aider par un professionnel du coaching ou du développement personnel. Prenez votre temps mettez tout à plat et surtout foncez, car quand vous irez bien votre entourage ira bien.

(à suivre......)    

Frédéric Eiselé

Doublez votre état de relaxation avec l'hypnose. Tentez l'aventure Hypno-massage. (Villefranche-Lyon 3)

 

12309429 927371150676874 479395281 n

 

J'ai l'honneur de mettre en avant une nouvelle technique de relaxation rapide et intense pour les gens qui manquant de temps. Cette nouvelle technique qui est l'hypno-massage est un regroupement de deux pratiques comme sont nom l'indique l'hypnose et la massage bien-être.

Cette nouvel ensemble permet à tout à chacun de doubler sont état de relaxation procuré par un  massage traditionnel. Avec cette apport de l'hypnose, un massage de relaxation d'une demie-heure équivaux à un massage d'une heure.  Pourquoi me direz-vous? L’adjonction de l'hypnose induit un lâcher prise physique et psychique dès les premières minutes du massage. Ensuite tout au long du massage l'hypnose va permettre un approfondissement de la transe et donc accentuer cette détente.

Les séances d'hypno-massage vont ce dérouler principalement sur une chaise ergonomique et habiller afin de minimiser le temps d'immobilisme de notre partenaire. Les séances dureront en moyenne 30 minutes. L'hypno-massage par sa durée ainsi que sa mise en place pourra s'adapter à de différent structure, entreprise, événementiel, à domicile et bien sûr en cabinet. 

Son prix très concurrentiel au vu de la relaxation:   35€ 

Séance d'hypnose et rendez-vous commercial c'est du pareil au même! (Villefranche sur Saone-Lyon 3)

Aaaaa

Aujourd'hui je me permets de vous exposer une de mes séances d'hypnose et vous pourrez constater de nombreux points de similitudes avec un rendez-vous commercial réussi. 

Anamnèse:  Le questionnement du partenaire afin de mieux le connaître et de savoir quelles sont ses besoins. C'est certainement la chose la plus importante, "mauvaises questions égale mauvaises réponses". Avec cette anamnèse vous commencé votre mise en transe de votre partenaire et l'amené en "focus interne".  Le gros intérêt est que votre partenaire se pose des questions sur lui-même et non sur vous.       

Prestes:  Cela doit rester un jeux. Pourquoi un jeux car si ses prestes ne sont pas réussi cela ne doit pas bloquer votre partenaire. Les prestes doivent vous permettre par quelques jeux hypnotiques (mains collées, balance,...)  de tester votre partenaire afin de mieux connaître ses réactions. 

Les inductions et les approfondissements: Les inductions et les approfondissements permettent d'emmener le partenaire dans une transe de plus en plus profonde. Par des saturations, des ruptures de "pattern"et des numérisations vous allez ouvrir et approfondir la transe. Attention chacun vie sa transe à sa manière, les réactions peuvent être différentes en fonction des partenaires. Cela ne prends pas forcément dès la première fois il peut falloir plusieurs séances avant que le partenaire atteigne un bon niveau d'approfondissement pour travailler.

Travail en hypnose: Votre partenaire est maintenant dans un état exploitable  d'hypnose. L'important maintenant est d'être un bon conteur afin de construire une bonne sémantique et d'utiliser les bonnes métaphores afin d'aider votre partenaire à travailler sur ses problématiques et à les régler. Bien faire attention aux conséquences de tout ce que vous aller induire à votre partenaire. Un problème qui peut vous paraitre peut être lié avec des problèmes bien plus important. La suppression d'un problème peut en créer d'autres. Vous devez être vigilent pour votre partenaire et ne pas régler à tout pris par prétexte de gagner de l'argent. 

Conclusion de séances:  Vous allez aidez votre partenaire à ressortir de sa transe en effectuant un décompte et en induisant un réveil en pleine forme et rempli d'énergie. Laissez votre client sortir de sa transe à sa vitesse ne le brusqué pas, mais éviter qu'il reparte dans une transe profonde. 

Après l'hypnose: Après l'hypnose si on peut dire, car votre partenaire sera certainement encore en hypnose ouverte ou fermé. Profiter de cette fin de séances pour échanger et lui demander ses ressentiments. Bien lui expliquer en fonction de ses ressentis l'hypnose qu'il a vécu. Le préparer à la prochaine séance même si la problématique est réglée.  

 

L'hypnose c'est du 50/50, un partenariat où tout le monde travail et tout le monde gagne................ . Et vous qu'en est-il dans votre vie professionnelle et personnelle?     

 

Eiselé Frédéric le 21/01/2016

https://www.linkedin.com/pulse/s%C3%A9ance-dhypnose-et-rendez-vous-commercial-cest-du-pareil-eisel%C3%A9?trk=hp-feed-article-title-publish

×