Musiciens "Entre bonheur et haine" (Villefranche sur Saone -Lyon 3)

L' art de la musique est la conjonction entre le bonheur et la haine. Une subjuguante mélodie entraine le musicien de jours en jours vers la perfection, l'excellence. Depuis le commencement tiré par une volonté inexplicable l'artiste est attiré vers le perfectionnement ultime afin de produire le meilleur de lui-même voir même plus.
Même plus là est là peut-être l'excellence mais l'épuisement ultime voir la fin du chemin si le musicien ne pense à subvenir à aider son corps et son mental à atteindre cette excellence. Produire du bonheur n'explique pas de produire de la haine. Son corps reçoit ce bonheur qui le contente ainsi que cette haine, mais trop de haine sans aide cela l'anéanti.
La performance me dit-on vaut bien quelques sacrifices? Mais pas de la haine. Trop de demande sans aide finissent par produire de la haine de son corps. Epuisement physique et mental.
Il demande du soutient, il crie de douleurs, il vous appelle et vous ne l'entendez pas, vous le poussez encore et encore sans lui permettre la moindre relaxation. N'est ce pas de la haine de soi que de ne pas entendre ses cris?
Le corps à besoin d'écoute pour atteindre le nirvana de la musique et cette écoute ce transforme en donner de l'amour à celui-ci.

Pour donner de l'amour il faut en recevoir.

Ce beau instrument, le corps ne vaut-il pas moins de haine et plus d'amour?

Frédéric Eiselé
Coach en développement et performance individuelle
Praticien en hypnose et massage b.e

 

Aaaa prot

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×