Simone Veil, l'éternel présent.

  • Par zezele2
  • Le 30/06/2017
  • Commentaires (0)

Simone

 

Simone Veil, l'éternel présent.

 

Mes ami(e)s,

Cette petite élocution du jour pour envoyer quelques roses au passé et quelques piques au présent. Ces piques qui n'auront point autant d'importance que les roses par leur beauté. Mais sans ces piques, nous n'apprécierons pas autant les roses, le danger fait sa beauté. 

Aujourd'hui, je ne vais pas vous faire un unième pamphlet sur cette grande Dame qu'est Simone Veil. Une Dame que je connais peu, mes préférences allant pour son homonyme Simone Weil qui nous a quitté elle, le 24 Août 1943.

J'utiliserai volontairement le présent et jamais le passé pour parler de Madame Veil, car elle reste éternellement dans nos esprits pour son combat pour l'avortement. Et quoi de plus terrible pour un disparu de devenir un passé et rien d'autre.

On en est où depuis le 17 Janvier 1975, la loi Veil qui reconnait le droit à l'avortement. L'avortement galère que très peu de gynécologue-obstétricien veulent réaliser, évoquant leur droit de retrait. Et si j'invoquais mon droit de retrait parce que vous êtes Juif, ça passe ou pas ? Le droit de retrait de la sécu de ne plus rembourser les soins donnés par ses gynécologues, vous en pensez quoi ?   

Mesdames que vous soyez de confession Musulmane, Chrétienne, Juive, Protestante ou sans confession, agnostique. Je ne fais pas la liste complète de toutes les confessions, ayant ressorti que quelques exemples, car la liste serait trop longue. Mesdames la disparition physique de Madame Veil ne devra en aucun point émettre un relâchement dans la défense de vos droits les plus fondamentaux. Ces droits, qui aujourd'hui se trouve bien menacés. Et pas seulement par une Islamisation dont le chapeau que l'on veut lui faire porter, se trouve bien trop grand pour lui. Des droits qui ne se limite pas seulement à avoir le droit de conduire des camions ou d'être militaire.

La femme en tant que t-elle, si je ne me fais pas traité de macho en employant le terme de femme qui veut être discriminatoire à notre époque. Cette femme que notre "Créateur" a su différencier de l'homme par son apport à la vie différent. Ces apports qui sont différents, mais en complémentarités, ces compléments qui forment la vie. Dans l'époque du présent, nous tendons vers une égalité informelle, visant plus vers le lissage que vers la diversité d'esprit additionnelle. 

Cette femme qui porte tant son attachement à être un homme. Un homme dont elle a sans aucun doute plus de facilité à prendre ses travers, que ses qualités. Pourquoi vouloir ce lissage ? Cela voudrait-il dire que sans lissage, il n'y a pas d'égalité possible. Doit-on tous devenir des Frank ? Ou avons-nous la possibilité d'être des Brigitte, des Kevin, des Medhi, des Adam, des Shen, des Annushka , ...............  

Star Wars, vous vous souvenez ? Les clones ? Ne luttaient-ils pas pour la différence ? Le droit à être voisin sans être les mêmes exactitudes. En 2030, 50 ans après, la guerre sera perdue, nous serons tous des clones ? 

Aujourd'hui, qui va relever le défi de Simone Veil et dire que les femmes sont des femmes et les hommes sont des hommes, avec leurs différences et qu'elles et qu'ils désirent être respecté(e)s en tant qu'humain(e)s et non en tant que clones .

Bientôt l'interdiction, de l'avortement dangereux, le tampon dangereux, la pilule dangereuse, le soutien-gorge dangereux. Madame Le Pen est passée au pouvoir ?

L'EMLyon voudrait bien que vous soyez toutes des entrepreneuses, mais la vérité ne serait-elle pas que vous soyez des femmes épanouies et peu importe où ? Des femmes bien dans leurs baskets, bien à leurs places. Présidente, Femme au foyer, Ouvrière, Employé de bureau, Policière, Institutrice ou Fusiler marin. 

Mesdames et je dirais même Mesdemoiselles même si cela est devenue une discrimination également. Reprenez le flambeau que vous ont allumé toutes ces femmes avant vous et faites qu'il ne s'éteint jamais. Vous voulez avoir de couilles, alors il est le moment d'en avoir et de montrer vos différences et de reprendre ce flambeau et montrant à tous ces machos que votre but n'est pas de devenir aussi con qu'eux. 

 

Frédéric Eiselé

www.eiselebienetre.fr

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×